Rappel: Gluten dans les collations de pommes de terre Lidl



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Gluten malgré l'inscription "Gluten Free" dans les collations de pommes de terre chez Lidl

La chaîne de supermarchés discounter "Lidl" met en garde ses clients contre la consommation des snacks de pommes de terre de la marque maison "Crusti Croc" s'ils souffrent d'intolérance au gluten (maladie cœliaque). Dans le produit «Teddy’s HiT» du fabricant «Top Snacks GmbH», il y avait une petite quantité de gluten dans un lot malgré les informations sur l’emballage «sans gluten», comme l’a annoncé mardi le bureau de presse du groupe à Neckarsulm (district de Heilbronn).

Cependant, seuls les produits avec la date de péremption 01/2013 et le numéro de lot "LA 203.28A23: 34" sont affectés par la proportion indésirable de gluten. Les personnes concernées, qui ont déjà acheté les collations de pommes de terre et souffrent d'intolérance au gluten, ne devraient pas manger les collations, mais devraient les ramener au supermarché, sinon il y a un risque de problèmes de santé. Là, le prix d'achat sera remboursé sans aucun problème sur présentation du reçu.

Si le gluten est nourri avec une intolérance, les personnes atteintes souffrent de fatigue chronique, de diarrhée, de selles, de faiblesse, de courbatures, de douleurs abdominales et d'autres symptômes possibles. Cependant, la plupart des gens tolèrent le gluten. La société a donc souligné que tout le monde peut manger en toute sécurité les collations de pommes de terre avec la date de péremption indiquée, même si elles contiennent du gluten. (sb)

Lisez aussi:
Intolérance au gluten: malade des céréales

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: Aliments DANGEREUX pour les personnes diabétiques


Article Précédent

Stratégie de réduction des antibiotiques inadéquate

Article Suivant

D'ici 2050, environ trois millions de personnes atteintes de démence