De moins en moins d'avortements



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

L'Office fédéral de la statistique signale une baisse significative des avortements

L'Office fédéral de la statistique de Wiesbaden signale une diminution significative des avortements. Près de quatre pour cent d'avortements en moins ont été enregistrés en 2013 par rapport à l'année précédente. Cela poursuit la tendance observée depuis des années. Les causes de cette situation ne ressortent pas des chiffres de l'Office fédéral de la statistique, mais on peut supposer que beaucoup moins de grossesses non désirées se produisent et que de plus en plus de femmes choisissent consciemment d'avoir un enfant.

Selon l'Office fédéral de la statistique, 102 802 avortements au total ont été signalés en 2013 (106 815 en 2012). La majorité des femmes touchées (un peu moins des trois quarts ou 74 pour cent) avaient entre 18 et 34 ans au moment de l'interruption de la grossesse. Quinze pour cent avaient entre 35 et 39 ans, huit pour cent avaient 40 ans ou plus et quatre pour cent avaient moins de 18 ans. L'Office fédéral de la statistique a annoncé que le nombre d'avortements parmi les moins de 18 ans avait «diminué de 220 pour s'établir à environ 3 600 par rapport à 2012». Dans l'ensemble, 39% des femmes n'avaient pas de naissance vivante avant l'interruption de grossesse - cela aurait été leur premier enfant.

La plupart des avortements sont pratiqués en ambulatoire. L'Office fédéral de la statistique rapporte en outre que "96 pour cent des avortements signalés ont été pratiqués selon le programme de conseil", qui prévoit une discussion d'information détaillée avant l'interruption. Quatre pour cent des avortements avaient des «indications médicales et criminologiques» comme raison de l'interruption. Selon les chiffres officiels, la méthode la plus couramment utilisée pour interrompre la grossesse était l'aspiration sous vide (méthode par aspiration). Il a été utilisé dans 70% des cas. "Mifegyne® a été utilisé dans 17 pour cent", rapporte l'Office fédéral de la statistique. Une grande partie des interventions a été réalisée en ambulatoire - "environ 79 pour cent dans les pratiques gynécologiques et 18 pour cent en ambulatoire à l'hôpital." Une proportion plutôt faible de femmes (sept pour cent) a décidé de faire réaliser l'intervention dans un état où elles ne l'ont pas fait. vivait.

Le nombre d'avortements diminue depuis des années. L'Office fédéral de la statistique fournit des informations plus détaillées sur les avortements dans les statistiques sur les avortements via la base de données GENESIS-Online. On peut également voir ici que le nombre d'avortements au tournant du millénaire était un peu moins de 135 000. En outre, on constate que le taux d'avortement - le nombre d'avortements par rapport au nombre de femmes en âge de procréer - a considérablement diminué au cours des dix dernières années. (fp)

Image: Dieter Schütz / pixelio.de

Informations sur l'auteur et la source


Vidéo: INFORMATIONS sur lInterruption Volontaire de Grossesse IVG


Article Précédent

TBE et maladie de Lyme dues aux piqûres de tiques

Article Suivant

Les pharmacies fournissent des informations sur la phytothérapie